Évaluer l’âge d’un individu à l’aide du microbiote intestinal est dorénavant possible ! Cette méthode est basée sur l’analyse de la composition du microbiote intestinal.

Bien que le microbiote intestinal d’une personne ait tendance à être considéré comme stable et mature vers l’âge de 2-3 ans, il s’avère que celui-ci peut rencontrer des changements avec les temps qui passe.

Le chercheur Alex Zhavoronkov, chercheur en longévité, et ses collègues, issus de la startup InSilico Medicine spécialisée en intelligence artificielle, ont analysé l’ADN du microbiote intestinal de personnes en bonne santé provenant de différents pays. Au total, 1165 personnes âgées entre 20 et 90 ans ont été enrôlées dans l’étude et plus de 3600 échantillons de selles ont été prélevés afin d’étudier les données sur le microbiote intestinal et permettre l’entrainement de l’outil. L’apprentissage de l’intelligence artificielle se passe en deux temps : la saisie dans un programme informatique de 90% des échantillons (95 bactéries étudiées au total) avec l’âge correspondant ; puis la prédiction de l’âge des personnes sur les 10% restants des échantillons. La machine a réussi à donner l’âge des individus avec une marge d’erreur de seulement 4 ans !

De plus, sur les 95 espèces bactériennes étudiées, 39 d’entre elles pourraient permettre de prédire l’âge. Les chercheurs ont également pu mettre en évidence que certaines espèces de bactéries étaient plus abondantes en vieillissant comme Eubacterium hallii, associée au bon équilibre du métabolisme intestinal ; et d’autres, au contraire, étaient en moins grande quantité comme Bacteroides vulgatus, corrélée à la colite ulcéreuse.

Bien qu’il s’agisse d’un outil très intéressant, notamment pour prédire l’âge biologique du microbiote intestinal, il se peut qu’il y ait certaines limites avec l’alimentation, l’activité physique, le sommeil… pouvant contribuer à des variations du microbiote intestinal. Il est également très important de prendre en compte le facteur géographique : en effet, selon l’ethnie, il existe des différences considérables dans la composition du microbiote. Par ailleurs, avec les évolutions des modes de vie, des habitudes alimentaires… il est fortement probable que le microbiote intestinal d’une personne de 30 ans d’il y a plusieurs décennies ne soit pas le même que celui d’une personne de 30 ans d’aujourd’hui, rendant la caractérisation de son âge plus compliquée.

Afin de développer un tel outil, de nombreuses variables seront à prendre en compte afin de s’assurer de la véracité des résultats.

LC

GALKIN F, ALIPER A, PUTIN E, KUZNETSOV I, GLADYSHEV VN, ZHAVORONKOV A. Human microbiome aging clocks based on deep learning and tandem of permutation feature importance and accumulated local effects. Biorxiv. 2018